h1

Retour à la source (des problèmes)

8 juin, 2009

Lors du voyage de retour, après mon petit échec au restaurant, mes parents m’ont annoncé que mon école aurant une surprise pour moi le jour suivant. En fait, ceci n’est aucunement une surprise puisque l’asistante à la psychologue à l’Hotel-Dieu m’avait appellé, chez moi, pour me le dire au début de la semaine. Ce qu’ils voulaient me dire, c’était qu’en septembre, à mon retour en classe, je vais pouvoir faire mes cours de français, anglais et histoire de secondaire 5. Je vais devoir rester en secondaire 4 pour math et sciences, mais je n’y peux rien. Mais je ne suis pas ici pour vous parler de cela, non. C’est encore trop tôt pour parler de bonnes nouvelles. Ce que je veux partager avec vous, aujourd’hui, fut comment a été l’expérience de retour à mon école pour une simple réunion après une semaine de congé de maladie. Et c’est loin d’être simple comme expérience.

Je ne pense pas vous avoir dit cela quand j’ai écrit à la fin de mai, mais une des raisons pourquoi on m’avait donné ce congé était que le lieu en question me donnait une dose extrêmement grande de stress. Au début je trouvais que cette excuse était un peu exagéré parce que j’avais toujours associé mes maux au travail, mais si je me base sur comment ça s’est déroulé ce jour-là, je pense bien qu’ils avaient raison. Déjà sur le chemin vers l’école j’avais un petit malaise. Bon, je suis sûr que vous vous dites que ce n’est pas très sérieux à dire et honêtement je suis d’accord. Il existe, après tout, une meilleure preuve de tout cela: quand la réunion entre ma famille et le directeur a commencé, ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas encore besoin de moi et qu’ainsi je pourrais en profiter pour aller chercher mes effets personels. C’est facile à dire et facile à faire pour tout le monde, mais dans mon cas ce fut vraiment particulier. Tout, et je dis bien TOUT ce que je croisait dans l’école m’énervait. Les couloirs, les casiers, même ces maudites affiches Defacto contre les cigarettes me tappait sur les nerfs. Sérieusement, je ne fume pas, mais je déteste ces posters avec des slogans comme «Leur succès nous tue!» C’est tellement futile et insultant, comme si leur campagne ne nous éttoufait pas du tout.

Alors quels étaient les objets rapatriés? Un cahier cadrié qui ne m’appartenait même pas vraiment, un cartable et mes vêtements d’éducation physique. Ce qui reste, ce n’est que des livres appartenant à l’école et des déchets. Et croyez-moi: il y en a pas mal dans mon casier. Je pense que je devrais mentionner mon passage dans ma classe, qui s’est passé le plus rapidement possible, vu mon stress. Je suis revenu assez vite au secrétariat, et après quelques minutes ma mère est venue me chercher pour continuer la rencontre, où Jean-Philippe (c’est son nom) m’a décrit les possibilités pour l’année prochaine. Je n’ai jamais été dans l’envie de faire cette réunion alors je me suis débrouillé pour finir cette partie rapidement, pour retourner à la salle d’attente pour plusieurs minutes avant de quitter.

J’aurai vraiment souhaité faire un petit clin d’oeil à ma classe, en passant devant la porte tout bonnement, mais malheureusement ma classe se trouvait en option ce matin, et à la place, j’ai seulement eu droit à Thomas Bernier avec des chaussures vraiment ridicules. Désolé mais il y a des limites à la «performance».

Mes parents ont donc terminé leur boulot et j’ai finalement pu m’en aller de l’école. Nous avions dû faire une escale d’au moins une heure au bureau, faire une petite épicerie et je suis revenu à la maison pour finir inFamous. Nous sommes loin du scénario catastrophe au niveau scolaire, mais la chose dont je retient le plus de cette journée est qu’après tout, j’avais vraiment besoin de ces vacances, de repos. Sinon j’aurais pû faire une connerie majeure. De retour en septembre.

Attendez une seconde. J’ai laissé mon cadenas à l’école! Ah MERDE!

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :