h1

Le chemin

17 juillet, 2009

J’ai remarqué dernièrement que je ne m’étais toujours pas assis et fait un bilan de ma nouvelle expérience de blogue, près de 2 mois après La fin avant le début. Il s’est passé beaucoup de choses ces derniers temps et ma vision de mon travail a vraiment changé comparé à novembre 2008, quand j’ai dû lâcher tout ça au profit de l’horreur de PROTIC 4.

Premièrement, je pense que c’est nécessaire de dire que je n’ai jamais autant écrit de ma vie. Même trop, parce que je suis rendu à écrire un article par jour. Ce n’est plus 15 – qui étaient l’objectif de l’ancien temps –  mais bien 30. 30 articles! Aucun d’eux basé sur un grand évènement avec la couverture en passant. Alors je me force le cul à chaque matin pour trouver des idées, les écrire dans Word et les copier sur le site. J’avais décidé de reprendre le relais pour avoir un projet pour l’été avec mon état, mais j’abuse un peu de celui-ci.

Il faut aussi que vous prenez en considération que je n’ai plus d’agenda maintenant, tout ce que vous voyez est du contenu spontané. Il se peut que certaines idées mijotent dans ma tête pendant bien du temps mais rien n’est prévu. J’avais tout de même commencé un agenda mais il a fini par être oublié. La raison c’est que je me suis rendu compte que mes meilleurs textes dans le passé étaient ceux qui n’étaient pas prévu. Aussi, ça détruisait un peu de la qualité de mon écriture. Saviez-vous que j’avais prévu un article sur la PSP le 20 juin? Il n’est jamais arrivé. Je vais bien le faire un des ces quatre mais ça va prendre bien du temps.

Tout ce que j’ai besoin, c’est d’un enregistreur vocal.

J’ai aussi développé un sens encore plus critique envers moi-même. Il y a plusieurs textes sur ce site que je n’aime pas, je déteste des fois. Mais il y a toujours des raisons et la plupart du temps, mes idées restent. Je sais, Mon diable télévisiel (sur l’émission La Cache 2) aurait pu être mieux dans tous ses aspects. Je trouve tout de même le programme crissement drôle dans son échec. Aussi, j’ai oublié un beau gros paragraphe dans Le scénario de la victime qui aurait parlé de la manière Vox Pop des commerciaux. Encore une fois, besoin d’un enregistreur vocal. Nos cousins ne suffisent pas est vraiment mauvais de ma part. Aucune idée comment communiquer mes pensés de chansons québécoises dans SingStar.

Sachez aussi qu’une part de moi attend toujours une part de vous dans ce site. Je suis désolé d’amener ce sujet assez brutalement, mais il faut que je vous dise que j’agonise à attendre. Je ne suis plus capable de me supporter. En ce moment il n’y a que 4 commentaires pour 44 articles, et la façon dont je perçois cette information c’est «On dirait qu’on se fout que mon texte. Merde.» Je sais très bien que plusieurs blogues ne reçoivent pas beaucoup de commentaires aussi et qu’après tout, on écrit pour soi-même. Mais en ce moment j’attends toujours un contact envers plusieurs personnages de ma vie. Mon ancien prof de français m’avait dit qu’il allait répondre à mes textes dans un avenir prochain, mais ça fait des semaines de cela et je me cogne le front sur le bureau en attendant.

Vous pouvez aussi remarquer que je parle quasiment pas des mes intérêts comparé à un an plus tôt. Je n’ai plus vraiment l’attitude «Bonjour, voici (insérez le sujet) et je vais vous dire pourquoi c’est super!» qui a fait place à «Ouais… ma vie est médiocre, de plusieurs façons d’ailleurs.» Peut-être que c’est à cause de mon année difficile que je blâme sur mon noël précédent, qui fut une journée vraiment, vraiment triste. L’esprit du temps des fêtes n’était nulle part, les cadeaux ayant prit leur place. Le How the Grinch Stole Christmas de 2000 était à la télé (ARGH!). J’avais décidé de me coucher très tôt, me réveillant seulement pour Valkyria Chronicles. Et à cause que je n’ai pas fêté le petit Jésus dans aucun aspect, on a décidé de me punir en me donnant des mois de malheur…

Cette année c’est moi qui organise Noël, OK?!

Je pourrais bien continuer vu que mon été n’a pas été une saison estivale normale, mais ce n’est pas à cause que je n’ai pas fait assez; mon univers en est un de fucké, celui crée par un enfant trop exposé aux nouvelles de 18h. Mon univers a beaucoup de dimensions possible, de contrées non-explorées. Il se propage rapidement, et tout ce qu’on peut faire c’est en faire partie. Pour le meilleur ou pour le bien pire. Mon univers est une encyclopédie grandissante, où l’information s’écrit sans cesser.

Vous vivez dans mon univers, et vous ne le savez pas encore.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :