h1

Les oreillers

10 août, 2009

Il y avait cette fille dans ma classe de Protic qui s’appelait Gabrielle, et qui racontait souvent qu’elle souffrait d’insomnie. Elle m’avait aussi donné un coup de poing dans le ventre en 3e, mais ça c’est une autre histoire. Le fait est qu’elle ne voulait aucunement le dire à ses parents pour ne pas se ramasser avec de la paranoïa mais bon, ça se voyait dans son mode de vie. Quand à moi, ça fait 3 nuits que je dors mal. Ça veut dire quelque chose. Déjà à la base c’est assez difficile pour moi parce que j’ai besoin d’une absence totale de lumière venant de ma chambre. Parce que ça me prend un temps fou à m’endormir; au moins 30 minutes. Et puis dernièrement ça s’est empiré avec le voyage d’une fin de semaine, qui s’est terminé avec la propagation à domicile.

Vendredi et samedi, j’ai dû coucher dans le divan-lit du cha… excusez-moi, de la résidence secondaire d’une personne de ma famille, en plein milieu des fax et téléphones. Ce fut une nuit déplaisante mais j’ai quant même survécu, et j’ai fait de même la soirée suivante. Donc j’avais une grande hâte d’emboutir dans mes propres draps dimanche – après un voyage agonisant – et les difficultés se sont répétés encore. Cette fois, les oreillers sont en cause. Bon, ça et mon incapacité à les organiser.

  1. Doux à l’avant
  2. Durs seulement
  3. Doux seulement
  4. Déception et accomodement

Avez-vous déjà remarqué que l’étape de l’arrêt des pensés est bien compliqué (enfin, pour moi). Surtout qu’écouter de la musique avant de se coucher, et non pendant, peux influencer grandement. Vendredi, je n’avais pas arrêté de penser à mon niveau, et ses suites qui devrons s’installer dans l’univers créé. J’ai perdu au moins 30 minutes à imaginer les issues possibles pour une telle histoire. Hier je n’ai pas arrêté de penser à La patère rose… ne me jugez pas s’il-vous-plaît.

Bien sûr tout le monde voit les effets, ou ne les voient pas, ou les guérissent/empirent. Je ne sais plus trop mais j’ai dû me rendre à l’évidence que mes nuits blanches sont devenues nombreuses et encombrantes. Elles n’ont jamais été faciles à cacher. Les meilleures sont celles ont je me concentre sur un jeu en particulier; l’attention et les réflexes demandés font en sorte que la fatigue ne se manifeste plus. Reste que j’ai besoin de sommeil ce soir.

J’exige ma chatte.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :