h1

La fierté

17 août, 2009

Le bivouac urbain… ouf.

Il y a bien des raisons pourquoi je n’ai rien écrit sur le sujet jusqu’à maintenant. La première, c’est que je n’étais pas à l’évènement. J’étais dans une résidence d’été pendant un week-end à Magog, donc je vivais assez loin du feu de l’action. La deuxième, c’est mon ego d’écrivain qui me demandait à écrire un article qui a piétiné pour se retrouver comme simple commentaire. Mais la raison principale à un tel retard, et elle est de taille, c’est que je m’en foutais complètement. En fait, je vais aller plus loin, jusqu’à dire que je me fous totalement de Beenox, le studio de Québec responsable de l’évènement.

À ce que j’ai compris durant toutes ces années, le seul élément de fierté envers Beenox serait qu’ils sont basés à Québec, et c’est tout. Aucun mot pour ce qui est de la qualité des produits qu’ils produisent. Et vraiment, à part tous les ports inférieurs de gros jeux pour PC, qu’est-ce qu’ils ont fait dernièrement? Eh bien selon une petite recherche sur leur propre site, on ne trouve que Bee Movie Game (Vous comprenez? Beenox), Monsters vs. Aliens et Guitar Hero: Smash Hits. Écartons tout de suite les jeux basés sur des films d’animation de DreamWorks parce qu’il n’y a pas d’espoir dans le coin et concentrons-nous sur Guitar Hero: Smash Hits… et sur la rage que j’ai envers la série elle-même.

Vous voyez, Guitar Hero est entré dans la culture populaire au moment où il ne devait pas; au moment où Harmonix, les créateurs des deux premiers et de Rock the 80s, ont crissé leur camp pour faire Rock Band. Au moment où Guitar Hero est tombé entre les mains de Neversoft. Pour ceux qui ne le savent pas, Neversoft s’occupait auparavant de la série Tony Hawk, qui avait fini par devenir le même jeu à chaque année, mais avec un gimmick quelconque. Après le 3e, c’est devenu une habitude pour eux. Et malheureusement, ceux-ci gèrent Guitar Hero exactement de la même façon. On se ramasse donc avec des versions sur DS, des jeux sur UN artiste et bien les jeux principaux. Avec très peu d’écart. J’espère que vous êtes écœuré de devoir entreposer tout plein d’instruments de plastique dans votre salle de jeu parce qu’on dirait qu’ils ne vont pas arrêter de sitôt.

Enfin, parlons de Smash Hits lui-même. Celui-ci est en fait une compilation des meilleures chansons des jeux précédents sur un même disque, mais maintenant vous pouvez jouer avec une batterie et un micro. Les problèmes sont déjà sur papier, je dois poser la question: pourquoi est-ce que ces chansons ne se sont pas ramassées en DLC? Sérieusement, le contenu téléchargeable est le maillon faible de toute la série. On est coincé avec l’ancienne formule de trois chansons par semaine; des fois, seulement une. Ce n’est pas comme il se forçait déjà à faire plaisir au consommateur à chaque semaine comme Harmonix, qui ajoute 8 nouvelles pièces au grand nombre juste cette semaine. Prendre Smash Hits et le mettre en DLC comblerait alors un gros vide. D’ailleurs, si on regarde les chansons sur le disque, on se rend compte que Rock Band est allé au-delà de celles-ci. Plusieurs chansons avec lesquelles ils ont travaillé au début font maintenant partie de leur catalogue en pack, ou même en album complet, comme Moving Pictures de Rush et Screaming for Vengeance de Judas Priest.

Le pire… c’est que je n’ai toujours pas parlé de l’évènement lui-même. À ce que j’ai pu lire après le week-end, plusieurs jeux – lire: 4 – étaient présentés, mais le clou du spectacle pour certains serait la compétition, où plusieurs équipes se mesuraient entre elles pour faire le meilleur jeu possible en seulement 36 heures de travail. Moi je dis: Bullshit. Car si je me souviens bien, thatgamecompany s’étaient donné le challenge d’en faire un en 24. En plus, ils ont des jeux qui ont une bonne raison d’être achetés, avec flOw et Flower… d’ailleurs ça me fait penser à quelque chose de bien triste.

Cette semaine, le studio GRIN en Suède a dû fermer ses portes à cause de retards dans les factures. Dans tous les jeux qu’ils ont développés à travers les années, le meilleur restera toujours le jeu downloadable Bionic Commando: Rearmed. Il existe même plusieurs studios qui marchent avec ces petits jeux, comme Q-Games par exemple. Écoutez, si un jour Beenox faisait un bon jeu sur PSN ou XBLA, je les reconnaîtrais comme un bon studio.

Mais bien sûr, Beenox appartient à Activision, devenus encore plus emmerdants qu’EA Games il y a quelques années, alors ne vous attendez pas à grand-chose.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :