h1

L’innocence

28 août, 2009

Je déteste Vrak TV. Je déteste cette chaîne de télévision du fond de mon cœur. Ça part du fait qu’ils abusent constamment de chaque série qu’ils produisent de leur programmation du genre Disney Channel, mais en français. Pour moi, elle représente tout ce que je déteste de la culture jeunesse des années 2000. Je ne les pardonnerais jamais pour Dans une galaxie près de chez vous 2, et honnêtement je pourrais chialer pendant des heures sur cette station. Pourtant, j’aime souffrir en regardant la médiocrité qu’ils font et en l’analysant. J’ai d’ailleurs décidé de visionner leur bébé, nommé KARV L’anti-gala.

Pour les français qui ne connaissent pas encore le gala en question – et qui sont bien chanceux dans ce point – KARV l’anti-gala est pas mal le Teen Choice Awards du Québec. C’est déjà une bonne raison de l’ignorer. Parce que moi, si j’ai pris quelque chose, c’est que l’adolescent moyen ne fait pas des bons choix. La quête pour trouver sa vraie personne est longue et difficile, et ceux qui passent à travers ne savent pas toujours quoi choisir. Et si j’ai appris quelque chose de ces dernières années, c’est qu’ils font rarement le bon choix. Je n’ai jamais voulu être adolescent. Pour moi, j’étais mi-adulte, mi-enfant. Je suis capable d’avoir une opinion et d’une autre part, je garde toujours mes Legos et mes Hot Wheels dans ma chambre. Cela ne veut pas dire que je n’ai jamais défendu de la pure merde; un bon exemple serait The Day After Tomorrow que je suis allé voir à fête d’ailleurs. Mais on apprend tous de nos erreurs, comme dire qu’on écoute de tout alors qu’on n’a absolument aucune idée.

Mais bon, revenons à notre gala. La raison pourquoi ils ont ajouté un «anti» au début est que… euh… ce n’est pas trop clair en fait. Si je me souviens bien, le concept lors de la première saison était qu’au lieu de se dérouler dans une salle, l’équipe allait voyager à plusieurs locations afin de donner les prix. C’est pour ça qu’ils ont laissé faire le concept les années suivantes… jusqu’à aujourd’hui semble-t-il.

Je vous avertis tout de suite; j’ai réussi à manquer 15 minutes parce que j’étais dans ma chambre à jouer à une démo. Quand je suis arrivé en haut, ma sœur m’a dit que je n’avais rien manqué et pour tout vous dire, je ne suis pas du tout étonné parce que pour un stupide gala pour les jeunes préadolescents (j’essaye d’être poli) c’était crissement plate! Vous penseriez qu’un show comme celui-ci réussiraient à au moins garder votre attention, mais il n’y avait tellement pas d’énergie au programme. Laissez-moi vous dire quelque formule le gala utilisait pendant toute la durée de l’émission; un sketch pas drôle suivi de Stéphane Bellavance qui s’en du point A au point B, le gagnant est «content» et on recommence. Il n’y a absolument rien qui mérite d’être mentionné ici concernant le contenu.

Il y a cependant un moment qui m’a pas mal agacé dans l’émission; une des catégories était nommé – et ce n’est pas une mauvaise blague – Vous payez beaucoup pour voir la première «date» de cette personnalité. Wow! C’est tellement du voyeurisme c’est presque impoli. Sauf que dans le volet masculin du prix, les organisateurs ont mis Marc Labrèche. Marc Labrèche! Désolé pour le tournant sombre mais ce gars-là, sa conjointe est morte. Et ça fait plusieurs années de cela. Je ne pensais pas dire ça sur une abomination pareille mais j’ai un certain malaise sur le sujet.

Et pourtant cette émission n’a duré que 60 minutes. Eh oui mesdames et messieurs, ce supposé «anti-gala» a vu sa durée coupée drastiquement comparée aux autres éditions – que je n’ai pas regardé mais qui étaient bien plus longue il me semble – et pourtant, j’ai trouvé ça pas mal ennuyant. Il n’y a vraiment rien à dire sur le choix du public, et les catégories ont aussi vu leur nombre dégringolé. J’étais tout le temps découragé quand ils arrivaient au meilleur jeu et meilleur film, mais au moins ça gardait l’attention. Oublions donc cette bêtise, comme l’avons toujours fait auparavant. Tous seuls, comme des grands.

Je sens une odeur de récession mesdames et messieurs.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :