h1

Les débuts

12 septembre, 2009

Chers collègues,

J’aurais voulu vous voir personnellement plus souvent, mais il y a des bonnes chances que je sois en train d’organiser le désordre dans mon casier. Le régulier n’est pas une chose aussi facile que vous ne le croyez. C’est sûr que la quantité de devoirs que vous avez a en quelque sorte quadruplé en l’espace de deux semaines, et que vos profs en ont tellement plein les bras qu’ils sont allé chercher quelqu’un de formation générale pour les cours d’éthique et culture religieuse – et dans ce point là, je ne peux point les blâmer – mais ma nouvelle aventure n’est pas autant de tout repos.

C’est vrai que je peux torcher n’importe qui en monde contemporain, mais le niveau de socialisation est à son plus bas; je ne connais personne dans ces classes. Et ce n’est pas le temps de jaser entre équipe parce qu’on en a pas d’équipe; individuel comme toujours. Tout ce qu’on a ce ne sont que les deux cours d’arts plastiques obligatoires, contrairement aux quatre cours d’arts plastiques en option. Je peux vous rencontre à chaque midi, mais je ne peux parler à qui d’autre n’importe où; ça me tue. J’ai même eu peur de ne pas recevoir mon diplôme secondaire à la fin de l’année, et de perdre toute connexion. Et non, Facebook n’aide pas. J’ai stressé pendant des heures ce vendredi à m’imaginer avec les nouvelles victimes du déclin de l’empire américain et des convictions politiques.

C’est vraiment triste quand le nombre de personnes avec qui on voudrait être ami est d’un seul.

Nous sommes tous plongés dans une nouvelle année scolaire sans intérêt qui va se solder dans mon par des semaines ennuyeuses, de la mauvaise nutrition et l’indifférence. Si j’interviens dans cette histoire, je sens que l’école au complet va en recevoir les contre coups. Socialement parlant. Montrez que vous existez dans cette école non pas à soutenir la société jeunesse qu’on vous montre en cette année 2009, mais bien en la rejetant et en imposant ce que vous êtes, ce que vous voulez être, et surtout, ce que vous avez toujours été depuis votre enfance.

J’ai toujours du plomb dans les ailes et des idées dans la tête je crois.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :