h1

La peste

30 octobre, 2009

C’est extrêmement rare pour moi de parler de mes lectures sans un contexte scolaire. Difficile à avouer, mais malgré mon intérêt à l’écriture, je ne suis pas un grand lecteur. Oui, j’ai mes favoris – Épitaphe pour un espion, ça vous dit quelque chose? – mais à moins qu’on me trouve un prétexte de taille, je vais être un peu lent dans les romans. Ma collection de livres ne se limite qu’aux bandes-dessinés québécoises et un certain Watchmen. Et malgré tout cela, je sens que je suis tombé sur la perle du moment. J’ai emprunté depuis quelques temps La peste d’Albert Camus. Et même si le récit lui-même date des années 50, je dois tout de même me rendre à l’évidence que j’ai choisie le meilleur moment possible pour m’y plonger.Profile Visitor Map - Click to view visits

Je n’aurais jamais voulu entrer dans le sujet ainsi, mais il est forcé d’admettre que la grippe H1N1 est partout, sauf dans notre corps. C’est la peur du moment, comme la guerre froide il y a longtemps. C’est en quelque sorte la raison pourquoi La peste est si fascinante: on ne peut s’empêcher de faire des parallèles entre cette histoire et ce que nous vivons, de façon indirecte ou non. La population qui sous-estime le fléau au début, la vie renfermée sur elle-même, le vaccin – juste le vaccin, soyons vagues – bref, la grave solitude qui a pris la cité. Toutes des choses que je ne pourrai mentionner dans un simple compte-rendu – pas assez d’espace.

De plus, je suis extrêmement confus sur les inquiétudes que certaines personnes ont sur le sujet. On a dit que la grippe ne serait pas aussi dévastatrice, puis le vaccin ne serait pas testé, donc il est soit inefficace ou donne des effets secondaires, pourtant on court maintenant pour le recevoir d’un côté, alors que de l’autre on se dit que ça va passer. Est-ce qu’on a peur de se transformer en pieuvre géante? Pourquoi est-ce que le monde compare le pourcentage des victimes de la grippe H1N1 à la grippe saisonnière, alors que nous n’avons presque aucune donnée véritable sur celle qu’on a en ce moment, vu qu’elle est arrivée au début de l’année? Pourquoi est-ce qu’elle apparait tout bonnement dans un coin?

Rien n’est encore résolue et il est donc préférable de dire que dans quelque temps, la population sera renfermée et coincée. Mais cette barrière n’est pas physique comme certains le pensent; elle touchera tout le monde, même ceux qui n’ont rien à faire. Au moment où vous lirez ce texte, il y a des bonnes chances que j’aille déjà reporté le livre à la bibliothèque, question d’être poli pour une raison ou une autre. Je dois admettre que ce fut la meilleure partie de mon éducation des derniers mois, et j’exagère à peine… c’est un peu triste d’ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :