h1

Le robot sexy

2 novembre, 2009

DJhero

Je vais être honnête avec vous: mes attentes envers DJ Hero étaient quant même basses. À ce que j’avais vu sur internet, je n’étais pas impressionné, et à ce que je lisais j’étais plutôt inquiété. Mais j’ai tout de même été dans l’obligation personnelle d’aller le louer. Je savais à l’avance que parce que la série était déjà entrée dans la pop culture des années 2000 – même si elle ne le mérite pas à ce point de l’histoire – ce jeu allait faire une petite entrée remarquée, malgré un prix très élevé. Vous savez sûrement que j’ai une grande haine de Guitar Hero basée sur les derniers opus, mais maintenant qu’ils touchaient à un genre de musique qui me touche autant, s’il fallait que je m’indigne, il faudrait bien que je l’aille expérimenté de mes propres mains. Mais vous savez quoi? C’est pas si mauvais… ce n’est pas si bon aussi et ça ne mérite sûrement pas l’investissement de votre argent pour y jouer.Profile Visitor Map - Click to view visits

Ma critique sera divisée en deux parties; la première touchera les éléments d’un jeu vidéo, donc les graphiques et le gameplay, et la deuxième touchera ce qui est le plus important dans un jeu de rythme, la musique et, pour l’occasion, les mixes. J’ai joué à ce jeu sur une période d’un week-end, j’ai complété toutes les chansons sur la difficulté moyenne, et je suis un très grand fan de musique électronique. Maintenant que vous savez où est-ce que je me situe dans l’auditoire, allons en profondeur dans le jeu lui-même.

La première chose que vous devriez savoir au sujet de DJ Hero, c’est que le jeu vient avec sa propre table tournante en plastique, raison du prix élevé. Mais je dois admettre que cet accessoire est tout de même bien construit. La qualité de fabrication est quant même bonne et si vous êtes gaucher, il est possible de changer le «layout» de l’objet, pour que le disque se trouve de votre côté. Seul point qui m’a dérangé dans tout ça, c’est que je n’ai pas reçu de fil pour recharger les batteries, alors je me suis retrouvé dimanche soir à chercher des piles pour continuer de jouer.

Dès que vous avez regardé l’intro pour la première fois – qui, en passant, est superbe – on vous accueille avec un tutorial animée par la voix énervante de Grandmaster Flash et la même chanson répétée pour toutes les matières. Je n’ai pas envie d’avoir l’air d’un manuel d’instruction, mais je sens quant même l’obligation de vous dire comment le jeu fonctionne, vu que c’est bien plus compliqué que les guitares et les batteries en plastique populaires du moment. Sur la table tournante se trouve un disque avec trois boutons et une switch pour balancer entre les deux pistes. À l’écran, vous verrez trois lignes (vert, rouge et bleu) où défilent les touches que vous devez appuyer à temps. Certaines de ces touches ne requièrent qu’une pression de la touche, mais d’autres vous requièrent de scratcher le vinyle en même temps. La switch, de son côté, est utilisée pour la balancer entre les deux pièces constituant le mix. Déjà nous avons un petit problème qui se matérialise; même si DJ Hero est un jeu de musique, ce n’est pas un jeu de party. Je sais que nous pouvons argumenter pendant des heures sur les similitudes entre Rock Band et Mario Party, mais selon moi, un jeu de party se caractérise comme étant un jeu coloré avec un gameplay assez simple pour être joué par tout le monde, et la possibilité d’avec 4 joueurs en même temps. Ce n’est pas le cas ici, parce que je dois avouer que j’ai dû jouer pendant deux heures avant de finalement tout comprendre en médium. Et croyez-moi, si vous pensez que baisser la difficulté à facile va garder le plaisir intact, vous vous trompez parce que jouer à ce niveau est extrêmement plate.

C’est que la différence entre chaque difficulté est immense. Quand j’ai terminé absolument tous les mixes en médium, j’ai décidé de monter et dès le deuxième set, je me suis fait botté le cul par Blondie! La raison pour cela est qu’à ce point dans le jeu, on met plus d’importance sur les trois boutons sur le vinyle. Alors vous êtes mieux d’espérer que vous pouvez appuyer sur trois boutons au même moment et que vous n’oublierai pas les lignes qui vont de gauche à droite. De l’autre bout, le niveau facile est ennuyant parce qu’il ne se passe jamais grand-chose, alors on met tout le plaisir sur la bande sonore, que nous allons explorer un peu plus tard.

Pour le moment, le joueur en contrôle de mix va tout de même avec bien du plaisir. Enfin, on assume que vous allez avoir bien du plaisir parce que pour être honnête, je me suis surpris plusieurs fois en train d’avoir le regard d’un zombie. Mais à part de ça, je dois reconnaître que lorsque les occasions se présentent, DJ Hero peut être divertissant. Faire tournoyer le disque de haut en bas est très satisfaisant quand le jeu le permet, et lorsque vous arrivez sur les meilleures chansons du jeu en entier, on peut facilement se sentir comme un vrai maître de soirée dans l’action. Maintenant, tout ce qu’on a à faire, c’est identifier quels sont les points forts des 93 mixes et on peut dire que c’est une bonne expérience. Mais il nous reste encore des détails dans notre première partie, qui sont bons ou mauvais dépendamment de votre point de vue.

Le jeu a bien sûr toutes les traces de graphisme de tous les jeux de la série Guitar Hero, avec des environnements et des personnages un peu caricaturaux, des apparences d’artistes célèbres – aussi maladroites qu’elles puissent être – et du placement de produit pour Puma et Sprite. Aussi, comme les derniers jeux de la série, vous trouvez des danseuses se déhancher dans les salles de spectacles à la fin de votre périple, même si je dois avouer que voir des filles habillées en style futuriste qui danse sur Public Enemy, ou même du DJ Shadow, ça ne marche pas autant qu’on aurait voulu. Bref, la succès de ce jeu repose maintenant entre le choix des chansons, et après tout il y avait du potentiel; le jeu couvre une multitude de genres musicaux, de hip-hop à électronique en passant par rock (?). Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était un choix varié et équilibré de chansons qui peuvent faire lever la foule qui vous regarde et peut-être qu’on aurait eu une expérience mémorable.

C’est à ce moment que je gâche le party.

Tout d’abord, nous allons nous concentrer sur ce qu’on pouvait voir sur papier avant sa sortie, donc la liste elle-même. Déjà on pouvait voir certaines failles dans la bande-sonore, avec des chansons qui auraient franchement dû être laissées dans leur époque. Qui veut encore écouter du Vanilla Ice sans que ça soit pour des raisons humoristiques? Pour moi, le bas blaisait surtout de mon côté, la musique électronique, surtout avec simplement le nombre de mixes incluant des pièces de Daft Punk, qui est juste trop gros pour son propre bien. Tenez, devinez combiens de mixes l’on trouve dans DJ Hero avec Daft Punk. 11! Pas un! Pas deux! Onze! Est-ce que FreeStyleGames étaient si désespéré dans ses recherches qu’il a dû prendre un artiste un grand total de onze fois pour son jeu de base, et non pour du contenu téléchargeable? C’est autant plus triste que Justice, un autre duo électronique français qui, pour être poli, est du même calibre, n’en a que deux. Ce n’est pas varié; c’est décevant.

De plus qu’en pratique, la bande sonore ne réussis jamais à être mémorable en pratique et plusieurs des chansons seraient jugées inutiles si elles n’étaient pas associées à un tel jeu. Disons que la sélection est divisée en trois groupes inégaux. Le premier contient les mixes qui sont plaisants à jouer, mais pas à écouter. Le deuxième contient les mixes qui sont juste bons, qui divertissent même ceux qui ne jouent pas et donc peuvent être jugés mémorables. Le troisième est celui avec les restes. Ceux qui sont mauvais où simplement oubliables. Si l’on évalue un jeu de party qui se limite à deux joueurs, on peut avouer que la catégorie la plus importante est la deuxième, parce que c’est elle qui peut vous motiver à placer votre table tournante sur la table pour une autre session. Après tout, vous avez investi plus de 100$ dans un tel ensemble alors vous êtes mieux d’avoir votre dû. Mais vous savez quoi? Le nombre de ces mixes…

Caire

J’exagère à peine! Ce n’est peut-être pas deux, mais c’est vrai que ça se compte sur les doigts de la main. La plupart des chansons offertes sont en faites maladroites et sans intérêt particulier. En fait, tout cela était tolérable jusqu’à ce que j’arrive au set composé uniquement de chansons de Daft Punk, complet avec une apparition embarrassante du groupe. Je suis parfaitement capable de dire que leur album Discovery n’était pas tellement bon, mais si quelqu’un décide de les déformer totalement, vous pouvez être sûr que je vais être le premier à prendre les armes. Bon, vous dites sûrement que le groupe est tout de même expérimenté avec les mash-ups tel qu’on a entendu dans Alive 2007, mais vous voyez, il y a une différence; chaque chanson que Daft Punk fait à une certaine synergie qui fait en sorte que lorsque vous l’entendez, vous pouvez facilement dire que c’est eux et que c’est super bon. Chaque pièces qu’ils ont fait s’embrique parfaitement dans un tout. Queen avec Daft Punk, ça peut avoir l’air excellent si vous les écouter de temps en temps, mais ici ça sonne faux. No Doubt avec Daft Punk, c’est carrément stupide.

Même quand on pose les yeux sur eux c’est embrassant, puisque leur avatars décident fréquemment la maudite dance du robot tout d’un coup, et de regarder la caméra comme pour dire «Hey! On est Daft Punk!» et c’est tout. La première fois que j’ai vu cela, j’étais insulté. La raison pourquoi ils ont deux masques de robots, c’est qu’ils ont une certaine timidité avec la célébrité. Les voir bouger comme des idiots est totalement hors de leurs personnages! La deuxième fois, je trouvais ça pathétique. Écouter, je peux avouer les erreurs qu’un de mes groupes responsable pour mon amour ai fait des erreurs dans leur parcours – parce que oui, ils en ont fait, mais ceci était juste triste à regarder pour moi. Même les deux megamixs, constitués seulement de chansons de leur répertoire, est un peu inutile considérant le fait que vous pouvez aller chercher Alive 2007 pour 9,99$, et être bien plus satisfait.

Un autre problème majeur dans le volet électronique est qu’il est extrêmement vide! Plusieurs artistes qui auraient dû trouver leur place dans ce jeu ont été laissés derrière, et on ne parle pas juste d’artistes qui ne sont pas mainstream – même si on peut accuser le choix des chansons comme étant un peu trop de ce côté – on parle de personnes très bien établies dans le milieu. Et considérant que la bande-sonore ne réussi pas à créer assez de moment de déchaînement, où tout le monde, même ceux qui ne sont que des spectateurs, peuvent sauter comme des malades avec autant d’énergie, c’est quelque chose qu’on aurait dû avoir. Dans tous les excellents jeux de rythme, on trouve toujours des chansons qui sont mémorable à jouer et à écouter. C’est ce qui manque cruellement ici. Et dernièrement je dois demander, qu’est-ce que la manière des mixes originaux entre deux chansons nous a donné à la fin? Il est vrai que c’est difficile de trouver des pièces où l’on peut utiliser toutes les fonctions de la table tournante, mais tant qu’à faire vous aurez pu faire des simples remix, avec des chansons originales, sans vrai changement. J’ai d’ailleurs pensé à faire une toute petite liste de chansons qui aurait pu contribuer grandement à l’expérience, et elles viennent toutes d’artistes célèbres. Ces 3 pièces sont meilleures que tous les mixes de DJ Hero réunis.

  • “Loops of Fury” par The Chemical Brothers
  • “No Heaven” par DJ Champion et ses G-Strings
  • “Slam” par Pendulum

Avouez que faire la chanson de DJ Champion, connue pour sa grande énergie dans les spectacles, avec un ou même deux de vos amis avec des guitares défoncerait toutes celles que j’ai dû compléter à travers mon aventure. C’est là que la magie de Rock Band se trouvait. Et c’est ce qui manque à cette expérience.

Il est vrai que vous devriez au moins essayer ce jeu de votre côté, comme mois j’ai fait un beau week-end. Mais moi je finis cette location avec un brin de déception, parce que ce jeu n’est pas mauvais. Seulement, la musique m’a oublié dans un coin et elle a décidé de prendre le chemin le plus facile, soit avec la popularité et la simplicité. J’aurais voulu que le jeu prenne bien plus de chances pour nous donner les moments qui rendaient les autres jeux de party mémorables. Malheureusement, DJ Hero souffre de nombreux problèmes qui l’empêchent de réaliser son potentiel. J’aimerais dire qu’on a des bonnes fondations pour une suite, mais c’est à se demander si tout cela va vraiment arriver.

Le robot sexy pleure!

Publicités

One comment

  1. […] avec Audacity, et certains trucs, aussi bêtes qu’ils sont, j’avais pu identifier avec DJ Hero. Oui, le même DJ Hero que j’avais critiqué en novembre. Mais surtout, je vais vous faire une confession à faire. Au début de la soirée, on nous a dit […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :