h1

Le volume

13 février, 2010

Il faut nuit, vous êtes sûrement en train de faire d’autre chose au moment présent, je pense que je devrais vous montrer quelque chose. C’est parce que, à travers tous les fichiers que j’ai perdu à travers mon accident, il y en avait un d’eux qui était tellement important pour moi qu’il était devenu encré dans ma tête, ce qui a fait en sorte que je l’ai virtuellement sauvé malgré sa destruction. Vous savez sûrement que je traine depuis des mois ces listes de chansons que j’avais réservé, ma foi, pour vous un certain midi. Ces mixes qui représente peut-être même plus mes sentiments que je peux le faire sur papier en ce moment. J’ai une dette envers vous, envers même mes amis à qui j’ai préparé ces cris du cœur, en quelque sorte. J’ai travaillé sur ceux-ci pendant des mois, et maintenant que bon, le parcours à faire est devenu plus long, et que ces chansons commencent à perdre un peu de leur impact, vaut mieux vous les montrer tout de suite. Je vais être honnête, la seule raison pourquoi j’ai attendu si longtemps, c’était parce que j’avais peur qu’on prenne crédit pour mon travail. Mais maintenant que je sais que les jeunes de mon école s’intéressent plus à du mauvais house ou du trance qui dure pas très longtemps, je me sens un peu plus sûr de moi à vrai dire.

04 : Nightvision Mix

Ce que vous voyez ici est la bande-sonore de mes soirées de solitude, avec ses espérances. En d’autres mots, si un samedi soir, vous êtes en train de fêter quelque part ou je ne sais pas, c’est ce qui se passe de mon côté. Enfin, une partie du mix parle de cette solitude; l’autre côté représenté, c’est celui de… comment je peux dire ça? L’amour à travers la simple fête. Je vous laisse deviner lesquelles représentent chaque côté de la médaille. Nightvision est sûrement le premier vrai mix que j’ai terminé avec satisfaction, surtout que plusieurs de ces chansons j’écoutai pendant l’été aux petites heures, parce que bon, c’est ça qui se passait. Un bon exemple serait Across the Graveyard que à chaque fois que je l’écoute le soir dans mon lit, c’est comme si je voyais un petit court-métrage qui… ah, ça serait bien trop compliqué pour vous. Si vous me croisez un de ces jours, j’aurais sûrement le temps de vous l’expliquer. Un des ces jours.

05: December Mix

Ouais… décembre. On est en février. J’avoue que ça peut porter à confusion, mais je dois par exemple vous parler d’une petite tranche de vie: en décembre 2008, les voyages de retour à la maison par autobus étaient spécialement excitants pour moi parce que, vu que le soleil s’était déjà couché, on pouvait apprécier le paysage des autoroutes avec les milliers de lampadaires, de lumières qui brillaient dans le ciel. Et c’est en se basant sur cela que j’ai construit ce mix. Ce que je cherchais avec ces chansons, c’était le sentiment de beauté qu’on ne pouvait pas toucher, comme les lumières qui passent sur le chemin. Pour vous expliquer pourquoi j’adore tellement ce mix, je devrais le décrire pièce par pièce et je ne pense pas que vous avez le temps pour ça. Enfin je présume.

Alors… essayez-les. Cherchez-les, téléchargez-les et finalement écoutez. Ces chansons décrivent mieux ce que j’ai traversé que je le pourrais. En fait, même à lire les descriptions vous y avez gagné quelque chose. Tout ce que je peux faire c’est vous encouragez. Ce serait tout pour ce soir mais, pour être honnête… j’ai déjà quelque chose de préparé pour vous demain. Pour les amoureux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :