h1

Les enfants

22 février, 2010

Je me souviens avoir vu une journée qu’internet était maintenant de plus en plus associé à une certaine maladie appelée la dépression. Et aujourd’hui semble m’avoir donné la réponse pourquoi; seulement lorsque l’âme est désespérée pour n’importe quel plaisir, il utilise internet dans une forme primale. Du genre tourner en rond parmi les mêmes sites à chaque vingt minute, et on se retrouve avec une vie bien triste. Et j’ai dû sentir cette agonie depuis la dernière semaine. Oui nous avons droit à internet, la base de donnée la plus vaste et sophistiquée qui soit, mais ce que le monde veut c’est regarder des vidéos futile, voir du sexe ou même pire, ouvrir sa bouche pour donner son opinion sèche sur «pourquoi on veut des impôts plus bas».

À travers cette semaine merdique, je pense avoir même fait une autre découverte, et celle-ci pourrait bien plus surprendre: Radio-Canada.ca… a sûrement la pire communauté web que j’ai jamais vu. Et je ne mâche pas mes mots. Pire que Gametrailers, pire que n’importe quel site de jeux avec des enfants de onze ans qui y vont à chaque jour. La raison est très simple; à chaque nouvelle on peut maintenant faire des commentaires de toutes sortes, et si vous arrivez sur n’importe quelle question sur le Canada, vous verrez un combat embarrassant entre des indépendantistes finis et des fédéralistes finis. De plus, il est aussi possible de coter ces commentaires – pour ou contre. Si dans d’autres sites comme YouTube cette option aidait seulement lorsque quelqu’un dit quelque chose de bon… ou de très médiocre, ici, peu importe ce que vous dites, ça va défoncer le plafond. Si vous dites «Go Canada Go!», 23 contre 35, aussi simpliste que ça. Vous savez qu’est-ce qui est plus triste qu’un Trekkie et un fan de Star Wars qui argumentent sur leur série? Deux adultes mûres qui argumentent sur leurs partis utilisant les exactes mêmes méthodes! J’aimerais mieux être coincé entre deux enfants qui crient par rapport à leurs consoles de jeu que deux «adultes» qui crient sur les problèmes entre Québec et le reste du Canada.

Mais peut-être que je m’en mêle trop pour ça, mais c’est ça qui se passe lorsqu’on est bloqué dans un monde sédentaire. Je l’ai peut-être dit auparavant, mais si la solitude est mieux pour l’écriture, la compagnie donne l’inspiration. Deux longues semaines… Je commence l’hôpital de jour dès demain, vous avez au moins une bonne nouvelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :