h1

Trois semaines

25 février, 2010

Pourquoi j’étais arrivé là déjà?

Normalement ça aurais dû être une question facile à répondre pour une personne qui est arrivé dans cet endroit, dans un hôpital de jour à moitié. On n’oublie jamais les erreurs dramatiques qu’on fait un soir après tout. Et pourtant, un cartable à mon nom m’attendait sur la tablette, l’après-midi, et c’était la question du tout début; pourquoi j’étais arrivé là déjà?

Je vais être honnête avec vous; les maux et les quelques fautes dont j’étais coupable en décembre étaient partis depuis longtemps, et tout ce que je pensais depuis janvier, c’était de revenir. Il fallait que je revienne à l’école finalement. Les jours seul ont fini par m’abimer en seulement une semaine sans quoi que ce soit, bloqué dans mon sous-sol à complètement ignorer ce qui se passait du côté de mes amis, eux qui disparaissaient déjà dès le début de la fin de semaine. J’ai un diplôme à aller chercher merde! J’ai une culture maladroite à laisser derrière! Alors depuis la fin du congé des fêtes, je me suis mis en tête qu’il fallait faire tout ce que je pouvais pour revenir… et puis je suis arrivé ici.

Grand espace entre les évènements, j’avoue. J’ai eu la nouvelle la semaine dernière seulement en fait. Une sorte de réhabilitation pour l’école on peut dire. Mais à la base, je dois me souvenir pourquoi j’en suis arrivé là. C’était flou dans ma tête, je n’y avais pas pensé depuis deux mois… j’ai dû me relire. J’ai dû aller sur mon blogue, dans la section de décembre dernier. Il fallait que je me remémore… Je me souviens, il y a quelques semaines, alors que je voulais publier sur mon niveau dans un forum, j’ai dû aller relire mon scénario pour comprendre pourquoi cette émeute, ces manifestations avaient commencé dans le monde de carton et d’asphalte que j’ai créé. Je ne croyais pas ce que j’avais écrit dans ce document, soudainement ça m’avais frappé.

J’ai seulement écrit deux de ces textes ce mois-ci; pour le reste du temps je devais justifier la vie à l’extérieur dans la musique que vous n’apprécier pas pour autant. Et ils sont courts en plus, moi qui aime la longévité. Seulement deux entrées dans un carnet de suivi sur internet, et aussi minimes qu’ils avaient l’air, ça m’a frappé pendant une seconde… Maintenant faudrait trouver une raison pour y rester pour les trois semaines… l’étude des personnages s’est manifestée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :