h1

Track 28

19 mai, 2010

Si vous connaissez déjà Holy Fuck, et ce par hasard, c’est sûrement pour les mauvaises raisons. Vous vous souvenez des dernières élections au Canada? Vous vous souvenez du grand débat entre les artistes et le Parti Conservateur pour ce qui est des subventions aux artistes? Personnellement je trouve qu’on devrait penser à l’extérieur du Canada pour avoir l’argent nécessaire à plusieurs projets, mais bon, pendant tout ce tollé, le gouvernement Conservateur a révélé qu’il avait donné des subventions à un groupe d’électro expérimental instrumental, qui va de l’improvisation, avec une injure dans le nom, donc… Holy Fuck. Peut-être que vous avez déjà perdu le fil de l’histoire, peut-être même que certains se sont offusqué de cela, mais si on allait voir le groupe lui-même, on révélait qu’ils n’avaient plus besoin de ces subventions, qu’ils avaient assez d’argent pour leur tournée européenne. Ce que je veux dire, c’est qu’à travers toute la merde des dernières élections et des artistes contre le gouvernement, si vous preniez le temps de découvrir le groupe torontois, vous y trouviez quelque chose de très intéressant, de très épatant: LP.

Je ne pense pas pouvoir évaluer le volet impro parce qu’honnêtement, ce n’est pas si facile à détecter. Cependant je peux certainement dire que les mélodies qu’on trouve dans Latin sont bien plus fortes, ce qui donne un album plus uniforme dans sa composition. On y trouve tout de même les éléments clés du groupe, tel la façon particulière de fabriquer son électro (à peu près toutes leurs tounes), des percussions superbes (Stilettos), et malgré le début très lent et progressif de 1Md, Latin est un album très facile à embarquer. J’ai peut-être dit à un ami qu’il n’aimerait probablement pas ça, mais à y penser, Holy Fuck a été un des premiers groupes indie avec lesquels j’ai commencé mon intérêt pour la scène. Enfin, c’est bien plus facile que du Animal Collective… c’est ce que j’ai appris.

  1. “1Md” – 04:09
  2. “Red Lights” – 03:49
  3. “Latin America” – 04:49
  4. “Stay Lit” – 03:19
  5. “Silva & Grimes” – 05:14
  6. “SHT MTN” – 02:52
  7. “Stilettos” – 03:55
  8. “Lucky” – 04:11
  9. “P.I.G.S.” – 06:03

Holy Fuck sera au Club Soda, à Montréal le 5 juillet dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal. Bières gratis!

Cliquez ici pour acheter Latin sur iTunes

[Bonus Track]

Ok, les dates que je vous montre ici ont rapport avec les deux prochains épisodes, mais ces concerts auront lieu avant même que je puisse espérer avoir terminé les deux articles (qui seront tous les deux en ligne la semaine prochaine).

LCD Soundsystem sera au Métropolis, à Montréal le lundi 24 mai. Ne manquez pas ça (je souhaiterais dire la même chose à moi-même). Aussi, Misteur Valaire va lancer son album Golden Bombay dans la ville de Québec, au Cercle demain soir, le 20 mai! Seulement 7$.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :