h1

Session trois

28 novembre, 2010

26 octobre, poème à partir de lignes de Borges et d’écriture automatique.

Konami Code

Gauche sera un jour droite
Droite sera un jour gauche
Et la nuit s’était brusquement abattue sur la lumière
Rayé de la carte postale
Portail de notre expérimentation

Puisque nous nous perdons comme se perd une paire
Je ne pourrais peut-être échanger le mot
Cet amour épais est notre secret découragé
Cette clarté couchante qui brûlait les profondeurs
Nous nous lèverons les dents jaunes

2 novembre, poème basé sur tableaux exposés au café.

Lumines+ (SHININ’)

Mot de silence, dormeur cherchant lumière
Mots de couleurs, quidam trouvant l’espace
Une crème de voie lactée à la pistache
Fondue sur l’étroite lampe au soir
Et nous brillons, brillons, brillons, brillons

16 novembre, micro-nouvelles.

Le club vidéo mord la poussière qu’il a accumulée sur ses classiques, en attendant les psychoses et les oiseaux venant du nord par nord-ouest. Moi je peine à voir ce qu’on peut trouver aux voitures invisibles.

***

Le fan-fiction sur le papier souillé en lettres blanches.

***

Le garde-manger

Les pains seront au fond à gauche, les croustilles tout droit. Les caissières seront rangées à ta droite, tu les passeras tout de suite comme les sacs de plastique, alors que tu oublieras ton amoureuse quand viendra le temps de payer, face à elle et le souper à la carte par débit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :