h1

Session quatre

18 mars, 2011

1er février, autoportrait

Je m’appelle Vincent
Je suis un bordel de 17 ans d’expérience

J’ai vécu l’apocalypse abrégée il y a pas si longtemps
Dans une atmosphère lente dit-on
En regardant les roches électroniques
Laissés sur la route

Je suis devenu un martini tabassé
Par le Téléjournal 18h
Je suis des yeux la carcasse infinie
Un rythme muet entendent-ils

J’ai écouté la radio d’aujourd’hui d’hier
J’ai commencé à saigner des oreilles
J’ai perdu la seule conscience qui me restait
Cris d’un son court-circuité

J’ai déjà poignardé un bonhomme bleu
J’ai reçu du Windex dans les yeux
Je fuis désormais la laverie aride
Les chialeux nous diront d’avantage

Je suis celui que vous ne voulez pas être
Je suis le cratère créatif

15 février, poème de verbes à l’infinitif

Rencontrer
Bourrer
Désirer
Fourrer
Fucker
Friper
Embrasser
Embraser
Baiser
Pénétrer
Péter le feu
Chauffer
Toucher
Surveiller
Crier
Jouir
Pour dormir
Pleurer
Choquer
Jamais bander

22 février, proverbe

Les militants antitabac réclament le cessez-le-feu
Les prudents se jettent devant le train
Les militaires font taire les milices
Les indécis sont 100% derrière nous
Les pauvres sont riches d’idées
Les riches sont pauvres en gras
Les obèses mangent des claques
Les politiciens sont justes jaloux
Et la joke continue à 22h sur toutes les chaînes
Vive Jersey Shore sur le St-Laurent

29 février, improvisation

Banlieue: Endroit où les enfants viennent mourir, où la jeunesse vient pourrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :