h1

Session cinq

11 août, 2011

Trop lointain pour des dates

Les jambes rackées comme du bois
Le sourire forcé de milliers de poupées de porcelaine
Tous éclatés sur le planchez chez Rita
Après avoir vu la fissure dans mon visage

Au-delà de la maison, il n’y a rien
Au-delà du lampadaire, il n’y rien
Je vois un trou noir par ma fenêtre
Il n’y a plus assez d’eau pour les reflets
Seulement pour les inondations dans notre salon

Apparemment il se passe quelque chose
Apparemment ce sera bientôt mon devoir
D’apprécier les vendeurs de voitures incendiées
Pour savoir combler monsieur et madame tout-le-monde
Ces enfoirés d’enfants de chienne

Ma gorge m’irrite, mais je veux encore crier
Vomir le génie qui me reste dans la cuvée
Je regarde mon squelette épileptique de minuit
Je saigne si je vais trop loin
Dans ma réflexion réfléchie sur la bave écartelée

Je suis malade
Mais mes condoléances ironiques sont à vous

La culture se fait massacrer sur les marches du Potemkine
À coup de shotguns automatiques festifs
Au nom de la semaine des lundis en circulation
Les enfants sur médication raffolaient des tambours
Je le sais, j’étais le meurtrier des imposteurs éphémères
Endormi sur le sang plastique et pétillant
Déposez votre couronne chers téléspectateurs
La boue s’occupera du reste

Sous les confettis fades
Les gens nous diront que nous avons réussi
Pourtant lorsque ton innocence est tombée
Je n’étais pas là
Ils te trouveront dans un monde de 24 images
Dans les restants d’amours jetables
N’oublie pas nos couteaux amoureux
Je brûle mon adolescence ce soir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :