h1

TOM À LA FERME – Critique du film

4 avril, 2014

Quelque chose est arrivé à Xavier Dolan.

Peut-être que ce fut la sortie de Laurence Anyways en plein milieu de la discussion sur la supposée crise du cinéma québécois. Peut-être que ce fut la crise étudiante de 2012 qui l’a profondément touchée sur le plan d’un soulèvement de la jeunesse. Peut-être que c’est une combinaison des deux en même temps. Ce qui est sûr, c’est qu’avec Laurence Anyways, le vidéoclip ridicule, mais oh-si-glorieux de College Boy, son rôle récent de témoin de Jéhovah leucémique dans Miraculum de Podz, et sa pause annoncée après la sortie de son prochain film, Mommy, il est difficile d’ignorer cette cassure entre les sensibilités pop naïves de ses deux premiers films et ses tentatives plus sérieuses tant sur le fond que la forme de son œuvre récente. Ainsi, on pourrait voir le dernier effort du réalisateur, Tom à la ferme, avec un quelque intérêt, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un suspense, un genre auquel Dolan n’avait aucune expérience préalable. Pourtant, au final, Tom à la ferme se révèle être un film qui rentre parfaitement dans sa filmographie, jouant des qualités de son créateur et, malheureusement du même coup, de ses défauts.

À lire sur le Quatre Trois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :