h1

1987 – Critique du film

10 août, 2014

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce fut vraiment un été difficile pour nous. Si vous connaissez quelqu’un qui dit que l’été est la saison par excellence pour les cinéphiles, c’est un menteur, parce que cette année nous avons eu droit à un été long, ennuyeux, déprimant et passant de déception en déception. Oh oui, maintenant vous pouvez aller voir de bons films comme Snowpiercer, Boyhood et peut-être Guardians of the Galaxy, mais nous avons quand même dû survivre dans le désert pendant trois mois, un constat qui s’applique aussi à notre cinématographie. La saison estivale a été particulièrement dure pour les amateurs de cinéma québécois, non seulement parce que les propositions étaient mauvaises, mais parce qu’elles étaient encore pires. Qu’on le veuille ou non, nos espoirs déçus sont venus s’abriter sous la dernière superproduction québécoise de l’été, le plus récent film de Ricardo Trogi 1987 et la suite à son film précédent, 1981. Ça ne serait peut-être pas un très grand film, mais il pourrait tout de même s’avérer un divertissement honnête qui nous sortirait de notre profonde apathie cinématographique. Hélas, même s’il ne suit pas le ratage complet de La Petite Reine ou de Le Vrai du faux, force est d’admettre que 1987 est une œuvre décevante, non pas nécessairement en tant que film québécois de l’été, mais surtout en tant que suite à 1981.

À lire sur le Quatre Trois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :