Archive for the ‘07 – Divers’ Category

h1

L’aube bleue

24 juillet, 2009

Avez-vous déjà vu le tout début d’un lever de soleil. Vous savez, lorsque le ciel devient bleu sombre après la nuit. J’ai eu la chance de passer une nuit blanche complète (contrairement au autres nuits qui se sont tristement terminées à 2h du matin), sans internet pour la plupart du temps et je me suis retrouvé à écouter A Weekend in the City en regardant par la fenêtre de ma chambre. Il n’était même pas 5h. J’en ai même profité pour faire une marche dans mon ancien trajet de camelot. J’ai cependant dû aller me coucher à la demande de ma mère…

…et je me suis reveillé 8 heures plus tard. Avec un autre maudit problème d’internet en plus.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

h1

J’aime/déteste

24 juillet, 2009

C’était hier, n’est-ce pas? L’examen théorique pour mon permis d’aprenti…

Eh bien mon père et moi ont eu l’heureuse surprise – pour moi. Lorsque nous sommes arrivés, on m’a demandé ma carte d’assurance maladie. On m’a aussi demandé mon certificat de naissance… malaise. Mon père a dit qu’il y aurait des chances que celui-ci se trouve chez moi, et la préposée nous donc un autre rendez-vous à 11h. Bien sûr, c’est si nous l’avons chez nous. Malheureusement si on se base sur le fait que je n’ai jamais voyagé en dehors du Canada, c’est assez facile de devniner que je ne l’ai pas.

En sortant de là, celui-ci me dit qu’il ne savait pas que ça me prenais ce document pour ouvrir un compte. C’est drôle parce que je me rappelle avoir lu celà dans les maunels! Après en avoir profité pour remettre les boîtes de document scannés, nous sommes revenus au bureau pour annoncer la nouvelle à ma mère. Et bien sûr j’ai le sourire au lèvres. Je trouvais cette situation assez drôle, surtout que ce n’était aucunement de ma faute. On va ainsi profiter de la sitation pour me mettre à jour, avec en prime mon numéro d’assurance emploi. Le prochain test sera le 21 août… j’aime les imprévus.

Et je les déteste aussi. En début de soirée, mon père est parti pour Montréal pour le travail. Quelques minutes plus tard, on perd internet totalement. En plein millieu d’une session de SingStar en plus. Pendant des heures j’ai dû essayer de trouver un moyen pour retrouver le signal, et j’ai finalement réussi à 11h du soir! Au moins je me suis endormi dans l’après-midi ce qui balance mes problèmes de sommeil.

Mais le problème revient peu avant une heure du matin! Je suis en train d’écrire merde! J’ai encore débranché les deux fils d’alimentations et je dois attendre 10 minutes, tout en rédigeant… mais bon, c’est comme ça la vie, hein? Pour moi, c’est totalement impossible d’avoir une journée parfaite; peu importe ce qui va arriver, ce sera partagé entre les deux extrêmes. L’égalité quoi… Attendez, est-ce que j’ai oublié mon iPod au bureau? D’oh!

Pendant ce temps: Vincent est maintenant seigneur de Galaga. Prosternez-vous devant lui, avant qu’il reprene son vaisseau capturé.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

h1

La vie socia(b)le

16 juillet, 2009

J’ai décidé de faire une expérimentation ce soir, pour voir un peu de nouveau. Si nouveau il y a. Et vous en serez les très chers témoins. Vous voyez, en ce moment même je n’ai toujours de compte Facebook – oui je sais, bienvenue dans le passé – et en ce 16 juillet 2009, j’ai donc décidé de m’inscrire sur le site. De plus la nouvelle d’aujourd’hui concernant le jugement de la commissaire à la protection de la vie privée pour des améliorations du système me semble être mon coup de départ dans cette aventure. Maintenant, vous allez expérimenter mon arrivé dans cette comunauté en même que moi. Je vais décrire les nombreuses étapes de l’inscription juste pour vous. Certains diront que c’est inutile, mais dans le cas d’une personne pas tellement normale, ça vaut le coup d’essayer.

D’accord, sur la page d’acceuil on doit mettre nos renseignements primaires. Alors je met mon nom complet et  mon courreil. Pour le mot de passe, ce sera bien sûr- *perte du signal* -on finit ça et on continue vers la page suivante. Deux personnes de PROTIC 4 m’attendent à cet emplacement. Je leur envoie ma demande d’ami vu que je m’entendais quant même bien avec eux. Ensuite on me demande de mettre le nom de mon école et la date pour «retrouver mes amis». J’aimerais ça rire, mais je me demande de quoi. Je décide de passer par dessus cette étape… ça n’a pas marché j’ai tout de même une liste. Je n’ai pas envie d’aller là-dessus maintenant alors je passe… Je suis revenu à la case départ! D’accord, prend mon école et je vais voir ce que je peut faire avec la liste.

Connais pas. Connais pas. Connais pas. Veut rien savoir. Hésite. Connais pas. Hésite. Veut rien savoir. Veut rien savoir…

Finalement je vais voir ça plus tard. Maintenant c’est le temps mon image de profil. C’est assez facile de voir que je vais utiliser celle que j’utilise ici, après tout je l’ai toujours. Pas vrai? Il est où? Ah merde.

Bon j’ai cherché partout, on dirait bien que je l’ai jeté sans le vouloir. J’ai dû en créer un autre, qui sera temporaire. J’ai besoin d’une autre photo maintenant. Je m’en vais la chercher et ça rentre très bien. Aucune envie d’écrire le mot tout de suite – c’est même pas fait ici – alors on passe.

Voici donc ma page. Vincent Émond, né le 4 juin 1980? Oups, j’ai fait ça trop vite, vaut mieux le changer tout de suite. Comment ça je peut pas? Apparament il faut que je les contacte et avant ça, j’ai un autre formulaire à remplir. Succès jusqu’à présent. Ça va prendre du temps à cause de mon incompétence. Le reste de mon profil est presque vide. Alors pourquoi donc ne pas aller chercher des groupes ou des amis maintenant. J’avais entendu parler d’un groupe pour les versions originales anglaises dans les cinéma de la ville de Québec, j’y vais aussitôt et je les joins tout de suite.

Alors ce serait déjà fait… pas tellement excitant n’est-ce pas? Plutôt ennuyant pour être honnête. C’est vrai que ça se construit petit à petit mais avec tout le build-up que j’avais entendu, c’est un peu décevant…

Coudonc j’avais pas des costumes de LittleBigPlanet à acheter?

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

h1

Mon diable télévisuel

14 juillet, 2009

Normalement j’essaye d’être une bonne personne. Normalement je dis «Bonne journée» à chaque fois que je passe à la caisse. Normalement mon personnage de Fallout 3 est rempli de karma avant de se faire tuer dans une conclusion médiocre. Reste qu’il y a en dedans de moi une facette de ma personnalité qui n’est pas tellement correct. Raison première étant que je rit de jeunes de 13 ans qui participe à une émission de Vrak TV.

Mon plaisir est coupable; à chaque fois que j’en ai la chance, j’écoute le programme La cache 2, quoique ce n’est pas pour les bonnes raisons. Ne me comprenez pas mal, c’est crissement mauvais. Surtout que j’ai une haine grandissante envers ce poste de télé, avec le fiasco de Dans une galaxie près de chez vous 2. Mais j’ai réussi à voir La cache 2 d’une façon humoristique, à travers les faux pas d’une telle émission. En fait, le premier problème à mentionner est l’atmosphère un peu sérieuse qui ne marche pas pantoute avec les épreuves embarrassantes.

Je pense que c’est important de dire avant tout que des émissions où des enfants font des tâches farfelues pour le minimum de prix possible n’étaient jamais faites pour êtres prises au sérieux. Essayer de n’avoir aucune émotion en regardant Double Dare, où des banana-split géants roulent dans le studio. Le pire, c’est que les participants embarquent vraiment là dedans. Il y a ces épreuves simples où ils commencent à faire de l’hyperventilation sans raison. Ce qui me tue à la fin de chaque épisode, c’est que lorsque quelqu’un se fait éliminer, tout le monde commence à pleurer comme ça n’a pas de sens. Si je me base sur que j’ai vu, les participants de la première saison ne pleurnichait pas autant… euh, écoutez je ne veux pas être impoli, mais internet existe et Facebook existe aussi!

Mais honnêtement c’est les jeunes qui font l’hilarité de tout le mélange, qui procurent les rires pour moi. Un bon exemple serait les deux contestants les plus petits, dont l’un d’eux s’est surnommé «Belette Fouineuse».

Oui oui, Belette Fouineuse.

En plus les surnoms ne servent totalement à rien. Personne n’appelle quiconque par son pseudonyme dans ce bordel. La seule utilité que je vois est de faire rire quand quelqu’un amène ce nom par hasard durant l’écoute. Il y a aussi l’autre petit de la gang, qui a de son côté les cheveux longs et un petit bandeau, ce me donne le plaisir de le surnom à tout bout de champ «Le gars de Europe/Bon Jovi/Iron Maiden/Twisted Sisters» et j’en passe. En fait, c’est bien plus drôle de parler de moments humoristiques qu’on trouve.

Par exemple, la semaine passé les deux équipes a commencé la 2e ronde avec une énigme (comme d’habitude). Cette fois-ci, on parlait des chevaux italiens les plus chers au monde. Bien sûr la réponse à cette énigme de pop culture est Ferrari, mais l’autre équipe est complètement à côté de la traque. Normalement le fait que chaque à un ordinateur qu’ils n’utilisent jamais à leur plein potentiel m’énerve sauf que là, le type était en plein site sur les chevaux! Finalement l’ultimatum se termine, cela termine donc ce mo- «Je demande l’appellation du mot Ferrari.» Je les ai sous-estimés, désolé.

Il y avait aussi cette épreuve une autre semaine, où les compétiteurs devaient alors frapper sur une boîte suspendue remplie de terre à l’aide d’un bâton. Le contenu des trois boîtes donne une charade – qui est bien sûr vraiment stupide. L’équipe des verts arrivent à l’endroit en premier mais la personne chargé de faire la deuxième boîte frappe comme une vraie moumoune. Je suis sérieux; tout ce qu’elle fait c’est du sur place et à ce rythme, ça va prendre du temps. Du côté des bleus, à la deuxième boîte, l’équipier fait deux coups et sa pinata tombe à terre, avant de littéralement tabasser l’objet à coup de bâton de bois. Ce n’est juste pas croyable comment il fesse dessus! Il est juste trop dedans!

J’aimerais aussi mentionner que les deux équipes ne sont aucunement capable de gérer leur stress, parce qu’à toutes les semaines que j’ai regardé, c’était des victoires à plate couture de n’importe quel bord. Mais je pense que j’ai assez parlé de mon vrai plaisir coupable de ces derniers temps. Normalement je déteste Vrak TV, mais c’est bien de voir une émission ou je peux me moquer sans arrêt de n’importe qui. Reste que vous avez sûrement un regard un peu mauvais envers moi pour rire de gens plus jeunes que moi… je n’ai pas le choix, j’appuis sur le bouton.

MegatonYou have lost karma for destroying Megaton.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

h1

Difficulté persistante

25 juin, 2009

Je suis désolé de vous annoncer que je n’ai pas pris mon repos post-Saint-Jean à une heure raisonnable. J’ai écrit pour ma critique de Transformers: Revenge of the Fallen jusqu’à 2 heures du matin. La critique sera en ligne plus tard dans la journée, mais en attendant j’ai encore envie de partager un rêve que j’ai eu ce matin, mon propre acid-trip si vous voulez mon avis.

Ça commençait avec moi qui marchait à travers une version vraiment weird et vraiment petite de la ville près de mon école. En fait non, c’est trop bizarre pour être n’importe quelle ville. J’arrive donc à une école et sur le chemin je remarque Émilie avec une accessoire de Guitar Hero. Pourquoi? Je l’sais pas! Mais bon, on arrive finalement dans notre classe qui a en passant une piscine creusé sans raison. C’est notre prof d’anglais qui fait son cours et bien sûr je m’en crisse complètement. Finalement c’est le temps pour remettre les bulletins, et je commence alors à dire à un élève que Linkin Park, c’est pourri (par exemple, c’est vrai que Linkin Park c’est pourri). Je reste à ma place, écoutant de la musique lorsque Véronique arrive. Elle m’enlève mes écouteurs et me dit… merde, un flou. C’était quelque chose comme «Je ne pourrais pas te supporter tout le temps, Vincent.»

Et je me réveille, à 12h, avec la conviction que je suis encore plus fucké qu’avant. Anti-dépresseurs s’il-vous-plaît.

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map

h1

Fêtons la Saint-Jean

24 juin, 2009

Le temps qu’on a pris pour se dire je t’aime
C’est le seul qui reste au bout de nos jours
Les voeux que l’on fait les fleurs que l’on sème
Chacun les récolte en soi-même
Aux beaux jardin du temps qui court


Gens du pays c’est votre tour
De vous laisser parler d’amour
Gens du pays c’est votre tour
De vous laisser parler d’amour

Québec

Bonne Saint-Jean-Batiste tout le monde. J’espère que vous avez passé une superbe journée du 24 juin, et j’espère aussi que vous avez fête notre fête nationale de façon significative. Je n’ai passé aucune des deux, mais considérant qu’il me reste encore moins de 2 heures avant minuit… non, je ne pense pas. Ce n’est pas un drame vu que ça arrive quasiment chaque année.

Est-ce que je vais allez voir les feux d’artifices? Pas vraiment. J’aimerais bien prendre du repos ce soir, tanné de me lever à 10h du matin. Est-ce que je vais aller voir Nicholas Ciconne? …non. Juste non. Aucune raison pour faire ainsi. Et c’est pourquoi je ne pourrais pas fêter la Saint-Jean en chair et en os. Mais de toute façon, je sais bien que j’ai encore une place dans mon coeur pour mon p… ma province chérie.

Je n’ai pas envie d’embarquer dans le problème de l’anglais à la fête nationale encore, les opinions attendrons à demain. C’est le temps de fêter aujourd’hui… enfin, fêter…

…en fait, je n’ai jamais été dans un party de toute l’année. Quelqu’un en fait un prochainement?

Profile Visitor Map - Click to view visits
Create your own visitor map